Uniprotect face à la crise de la covid #1

Uniprotect face à la crise de la covid #1

Comment continuer d'assurer la sécurité de ses clients en garantissant celle de son personnel ?

Si de nombreux salariés ont pu être placés en télétravail, impossible pour les agents de sûreté et de sécurité incendie en poste sur site d'en faire autant. Dés lors, la priorité d'Uniprotect fut, dès fin février, de trouver des masques et du gel hydro alcooliques, afin de protéger aux mieux ceux qui d'ordinaire nous protègent.

Mais où les trouver, ces précieux sésames ? Les sociétés fabricantes sont dévalisées, les commandes en provenance de la Chine annonçent un délai de livraison de presque 2 mois… les masques "résilience" prévus pour fin mai….des tests avec une imprimante 3D sont même réalisés, mais le résultat imparfait ne remporte pas l'unanimité.

Forte de son expérience en gestion de crise, l'entreprise prend rapidement la décision de ne dépendre de personne et de confectionner ses propres masques en tissu normés AFNOR pour équiper son personnel. Qu'ils soient PDG, DG, assistante du Président, du service juridique, opérationnel ou RH, tous les salariés du siège participent à l'effort de crise !

La cadence devant s'intensifier, une personne dédiée est engagée : prenant toutes les précautions sanitaires nécessaires, Angela découpe et coud plus de 50 masques par jour, à un rythme spectaculaire. Le plus compliqué est de trouver… des élastiques, et il a fallu sillonner toutes les merceries d'IDF pour se réapprovisionner. A termes, ce sont plus de 2000 masques en tissu qui furent confectionnés et qui permirent d'attendre les livraisons tant espérées.

Quant à la gestion et livraison des kits masque & gel sur site, l'organisation des équipes à distance, les suspicions de cas, les congés imposés, la question du chômage partiel et les mesures de désinfection, ce fût un véritable casse-tête, mais les équipes ont su tenir bon, et aucun effort n'a été épargné pour garantir la sécurité des collaborateurs.

Ainsi, Uniprotect a géré la crise du Coronavirus du mieux possible. Au jour le jour, dans l'incertitude et l'appréhension du lendemain, peut-être imparfaitement diront certains mais avec toujours à l'esprit ce qui fait son cœur de métier, au siège comme sur le terrain: s'adapter, protéger, sécuriser.